Premier test en « maximaliste »

En vue d’épreuve longue distance sur route (au delà du marathon), je cherche différente solution avec en fond toujours un drop faible. Grâce à Foul&ées 12 , j’ai pu tester, pendant une semaine, une paire de Hoka One One Conquest, un modèle pure route, imposant, prévu pour du long et avec un drop de 6mm.
(Pour rappel/information, le drop d’une chaussure c’est la différence de niveau entre l’avant du pied et le talon)

 

Le maximalisme, c'est imposant...mais ça reste léger!!
Le maximalisme, c’est imposant…mais ça reste léger!!

Avec une semelle qui rappelle les beaux jours des chaussures compensées, les Conquest savent rester « légère », rapport à leurs dimensions et à leur apparence, mais elles affichent quand même un « petit » 335 grs sur la balance…
Au niveau du maintien du pied, c’est pas mal du tout, le mesh, en double épaisseur semble solide et sa rigidité (on est très loin du tissage/tricot de certaines marques qui jouent sur l’élasticité du mesh) participe au maintien…
On a plein de place pour les petit doit de pied…ce que j’aime bien, et ce qui est normalement bon pour la proprioception…sauf que là, avec l’épaisseur de la semelle. qui lisse tout, on dira que la place pour les orteils, c’est plus pour une question d’habitude et de confort alors!!
En contrepartie, pour les personnes aux pieds plutôt fin, ça risque de ne pas convenir…
Niveau laçage, les chaussures de test étaient équipées du HRLS, le Hoka Race Lace System, un filin avec serrage rapide…même en n’étant pas fan des lacets fins, ce système est plutôt efficace, et l’épaisseur de la languette fait que l’on ne sent pas le filin.
Par contre, je n’apprécie pas le système de maintien du lacet et d’avoir la boucle de serrage en plastique au-dessus du pied.

Dr Jeckyll et M. Hyde, bien sur route, (beaucoup) moins sur terrain gras…

Comme indiqué plus haut, il s’ait d’un modèle pure route (sur le site de la marque, ce n’est même pas marqué route et chemin…) et à la vue des photos, vous vous doutez que je n’ai pas fait que de la route…
Et je confirme, malgré les inserts « R-Mat » dans la semelle, ce sont bien des pures routes… la boue, les chemins gras…clairement, il faut oublier… Sur une sortie longue (22km), j’ai été obligé de réduire ma longueur de foulées et de marcher sur certaines portions pour éviter de tomber ou simplement de me faire mal (glissades, devers… aucune envie de me tordre une cheville…)
Par contre, sur route (surtout sèche), là, c’est un visage tout à fait différent qui est offert.
Les Conquest sont même dynamiques et permettent, toute raison gardée, de fractionner (en mode long).
Au niveau de la foulée, à noter qu’avec le drop réduit, elles conviennent à un travail médio pied, mais sur route humide, le grip reste est perfectible sur l’avant-pied qui a tendance à glisser sur la poussée.
Pour les personnes qui « déroulent » le pied (attaque talon ou non), j’ai fait le test,  il ne devrait y avoir aucun problème .

Le mot de la fin

Les Conquest sont confortables et stables (si tant est que l’on reste sur route ou chemin stabilisé). Elles compensent un certain manque de souplesse par la forme de la semelle qui favorise le déroulé et minimise l’attaque « talon », tout en participant au dynamisme (modéré… car clairement, ce n’est pas une chaussure pour un RP sur 10km!!)
Si esthétiquement, le maximalisme ne vous gêne pas, ce modèle peut être parfait pour du long, si vous cherchez plus le confort et l’amorti que la performance à tout prix sur Marathon par exemple, la souplesse et l’amorti pouvant compenser la fatigue.

Par contre, compte tenu de  leur poids, au delà du marathon, je ne sais pas si c’est le bon choix.

Attention au niveau de la pointure, en ville je porte du 42.5/43, et habituellement du 44 en running. Sur ce modéle de Hoka One One, les 42 2/3 passent sans problème.

Quick test: 1 semaine en Hoka One One Conquest

Post navigation


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *